Date de publication : 24 mai 2017 J'aime ( 0 ) Je n'aime pas ( 0 ) Vus : 912
Description :

Aujourd'hui, les enfants et les adolescents forment la population la plus exposée et la plus ciblée sur le Net. de nombreux dangers les guettent, tant ils sont mal protégés. L' association Les 4 Chemins, à la Paillade, tente de sensibiliser les jeunes et leurs parents par le biais de réunions d'informations.

« Aujourd'hui, les choses vont très vite. Les parents sont dépassés par les outils » constate Maître Marion Morana, avocate au Barreau de Montpellier et spécialiste en Droit pénal et de la Famille. Et cela se confirme : « Sur l'ordinateur, je sais un petit peu mais pas beaucoup, indique Fatna, une maman de la Paillade. A chaque fois que je mets un code, mon fils le désactive. » Celui-ci a treize ans. Tout comme Soufiane, du haut de ses neuf ans, qui sait également déjouer les protections parentales installées sur son ordinateur.  «On s'est rendu compte qu'il y avait beaucoup de problématiques qui tournaient autour de l'Internet et des réseaux sociaux. Une urgence sur le plan scolaire, juridique et judiciaire. On s'aperçoit qu'il y a des conséquences graves au sein de la famille quand on est auteur ou victime de cyber-infraction... » rapporte Kamel Bara, coordinateur de projets pour l'association Les 4 Chemins.

Il faut donc sensibiliser les parents et les jeunes, car les enfants possèdent les téléphones et les tablettes et les parents paient les abonnements. En 2016, selon un rapport du Ministère de la Justice, on relève 248 infractions, crimes, délits et contraventions. Le Happy slapping, qui consiste à filmer une bagarre et la poster sur le Net, ou encore le revenge porn constituent des atteintes à la personne. Plus fréquemment, on y trouve des injures, des incitations à la haine raciale, des intrusions frauduleuses sur les réseaux sociaux ( 46 infractions en 2016) ou la consultation de contenus djihadistes avec apologie du terrorisme. Des cas constatés fréquemment par la Police. C'est pour toutes ces raisons que l'association Les 4 Chemins travaille depuis deux ans, avec l'association Génération Solidaire et Citoyenne, à la sensibilisation au sein des familles. Comme par exemple, l'installation de code parental sur les ordinateurs. " Le problème est le même dans les village qu'à la Paillade" dixit Kamel Bara. Aujourd'hui, l'enfant doit être la priorité car il incarne la société de demain. La proetction passe d'abord par la prévention.

 

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

    Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont marqués*

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>