Date de publication : 10 octobre 2017 J'aime ( 0 ) Je n'aime pas ( 0 ) Vus : 407
Description :

L'ancien boxeur Brahim Asloum était au lycée Jean Mermoz lundi 09 octobre. En compagnie de Christian M'Billi et de Mathieu Bauderlique, deux autres boxeurs, il est venu parler de son parcourt, sa carrière, sa vie.

 

Les lycéens l'attendaient avec impatience à l'entrée de l'établissement. Brahim Asloum arrive en compagnie de ses deux compères boxeurs, puis s'installent dans l'amphithéâtre du lycée. Très vite, le champion olympique, devenu consultant média, commence son discours. Il évoque ses débuts à l'âge de quatorze ans. Il avoue ne pas être très doué pour l'école . C'est la boxe qui l'a sauvé. Son premier combat en Championnat du Monde, il le perd devant quinze mille spectateurs, au Palais omnisports de Bercy (appelé aujourd'hui Accord Hôtel Arena, NDLR). Il encaisse très mal cette défaite. Mais ce combat lui permettra de se reconstruire. De relever la tête. De progresser. « Ne pas perdre la face » lance-t-il à la centaine de lycéens. Il évoque aussi ses parents, nés en Algérie. Son père arrivé en France à quatorze ans et sa mère arrivée à dix-neuf.  Puis, il parle de son séjour aux Etats-Unis. « On m'a dit  : tu pars à St. Petersburg. Je croyais que c'était en Russie. (Rire) C'était la ville de l'Etat de Floride ». « Dans la vie, il y a des hauts et des bas, poursuit le boxeur de trente-huit ans. On est amené à se battre, à décider de son parcourt ».

En 1996, il entre à l'Institut National du Sport de l'Expertise et de la Performance, le célèbre INSEP. Il boxe avec l'équipe de France et devient professionnel en 2001. Après avoir été champion olympique à Sydney en 2000, Brahim Asloum dispute son dernier combat le 27 mars 2009. Après il raccroche les gants.  Comme lui, Mathieu Beauderlique et Christian M'Billi racontent également leurs parcours. Eux aussi ont eu des débuts difficiles. une adolescence chaotique,  « Jeune, on m' a décrit comme un turbulent, à la scolarité difficile  avoue Mathieu, natif du Pas-de-Calais. J'avais le choix entre la boxe et le judo. J'ai choisi la boxe à l'âge de quatorze ans. Je découvre une nouvelle hygiène de vie ».  Ce dernier passe quatre années à l'INSEP. Aujourd'hui, il vit de sa passion. Il est médaillé de Bronze. Christian, lui, arrive en France à onze ans. Il découvre la boxe par hasard. Il arrête le football. Il intègre l'équipe de France à dix-sept ans. il est champion d'Europe junior.Il entre aussi à l'INSEP. Et puis direction Cuba, le Brésil, la Turquie où il se qualifie en avril 2016. A vingt-et-un ans, il part vivre à Montréal, au Canada. Il disputera son premier combat professionnel  en France ce jeudi 12 octobre à Montpellier, à 18 heures 30 à l'Arena . Il n'a qu'un seul objectif actuellement, devenir champion du monde. C'est Brahim Asloum qui organise ce gala de boxe.

 

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

    Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont marqués*

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>