Date de publication : 19 octobre 2017 J'aime ( 0 ) Je n'aime pas ( 0 ) Vus : 396
Description :

Cette année, c'est la trentième journée du refus de la misère. Un événement qui a lieu un peu partout dans le monde le 17 octobre pour faire entendre la voix des plus démunis.

C'est à l'initiative de l'association ATD Quart Monde que cette journée est célébrée depuis 1987. «Nous voulions faire entendre les plus précaires » expliquent les organisateurs. Il s'agit également de sensibiliser les citoyens ainsi que les pouvoirs publics. A Montpellier, plusieurs associations caritatives étaient présentes. Des bénévoles ont préparé repas, pâtisserie, thé, le tout proposé gratuitement au visiteurs. Depuis trente ans c'est le même combat contre la pauvreté. L'idée de cette journée vient du père Joseph Wresinsky. La journée du refus de la misère est officiellement reconnue par les Nations Unies depuis 1992.

Selon l'Observatoire des Inégalités en France, , aujourd'hui deux personnes sur trois vivant en dessous du seuil de pauvreté se trouvent dans les grandes villes.  La précarité touche surtout les minorités ethniques et les migrants. Aussi, trois millions d'enfants sont concernés par la précarité en France dont trente mille vivent dans la rue avec leurs familles. En quinze ans, le taux d'enfants vivant sous le seuil de pauvreté est passé de seize à vingt pourcent.

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

    Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont marqués*

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>