Date de publication : 12 octobre 2015 J'aime ( 1 ) Je n'aime pas ( 0 ) Vus : 865
Description :

L'événement était attendue depuis longtemps. Ce fut sans grande surprise que les 110 résidents présents dans le bâtiment de l'ancienne DDASS avenue d'Assas ont été expulsés.

       

Il était 09 heures du matin lorsque les forces de l'ordre sont intervenues pour déloger les résidents de l'ancien bâtiment de la DDASS appartenant au Conseil Départemental de l'Hérault. Cent dix personnes, des hommes, des femmes et des enfants occupaient les  lieux sans autorisation depuis onze mois. Parmi les squatteurs se trouvaient des personnes malades, des réfugiés politiques sans papiers soit aussi 77 nationalités différentes. La veille au soir, une partie d'entre eux a été mis en sécurité, disséminés dans la ville.  Ceux qui sont resté sur le site ont veillé toute la nuit et attendu l'arrivée de la police et des unités mobiles de la Gendarmerie.

                      Les résidents se sont réfugiés sur le toit Les résidents se sont réfugiés sur le toit

                   

"C'est un squat dont on s'occupe depuis le début quand ils étaient Avenue de Lodève. On les côtoie depuis deux ans maintenant" indique Marie-Pierre bénévole à Médecins Sans Frontières et soutien de Luttopia 002. La portion de l'avenue d'Assas, desservant le bâtiment occupé a été bloquée par les gardes mobiles, empêchant l'accès aux riverains et surtout à la presse. Une vingtaine de squatteurs se sont réfugiés sur le toit  jusqu'aux alentours de 11 heures  pour marquer leur résistance.

          Des associations sont venues soutenir les résidents Des associations sont venues soutenir les résidents

                                     

L'intervention s'inscrit dans le cadre de l'exécution d'une décision judiciaire d'expulsion rendue le 14 janvier 2015 par le Tribunal de Grande Instance de Montpellier. "Nous ne lâcherons pas" lancent les anciens résidents.  En milieu de journée, ils ont obtenu une négociation avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la Métropole, le Conseil Départemental de l'Hérault pour agréer au projet de réalisation d'un centre d'hébergement à responsabilité partagée. Vendredi soir, ils avaient tous  trouvé de point d'accueil grâce à leur réseau solidaire. Durant le week-end, les coordinateurs  du collectif Luttopia 002 se sont réunis afin de solutionner au plus vite les problèmes de logement.

 

Les luttopiens et leurs soutiens donnent rendez-vous aux montpelliérains le samedi 17 octobre à l'occasion de la Journée Mondiale de la lutte contre la misère  Place Paul Bec à Antigone de 11 h 00à 17 h 00 ainsi qu' au Plan Cabanes à 14 h 00 pour le Rassemblement pour les migrants "Ouvrons le frontières".                

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

    Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont marqués*

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>