Date de publication : 19 novembre 2018 J'aime ( 0 ) Je n'aime pas ( 0 ) Vus : 159
Description :

Le 16 novembre dernier, les Marcheurs de l'Egalité de la Maison des potes étaient à Montpellier. Ils sont allés rencontrer les habitants du quartier de la Paillade au Centre Social "L'Ile aux Familles".

Paradoxe du vocabulaire : les quartiers dits "prioritaires" sont-ils si prioritaires que cela dans le choix des pouvoirs publics ? La question nous paraît légitime. Depuis de nombreuses années, on accorde certes une place importante à la question des banlieues. Les politiques successives tentent d'enrayer le chômage, les problèmes de logement ainsi que les difficultés scolaires.  Et surtout, régler le problème de mixité dans les quartiers, ce serpent de mer qui hantent les habitants comme les politiques. A Montpellier, nous comptons douze quartiers prioritaires.

Cette année, c'est la neuvième édition de la Marche pour l'Egalité. En effet, le leitmotiv de ces Marcheurs c'est « dénoncer ce système sélectif et ségrégatif » insistent-ils. Pour eux, l'Etat et son gouvernement ne s'engagent pas encore suffisamment . « Rien qu'a voir dans les écoles. Les différences entre le programme aux centre-ville et celui réservé aux banlieues » indiquent encore les Marcheurs. Il n'empêche que des efforts sont tout de même accordés aux établissements en périphérie. « On comprend bien que les problèmes persistent, avance Crafik Bentaalla, Marcheur de l'égalité depuis deux ans. Avec la politique actuelle, par exemple, il y a moins de contrats aidés. La situation se complique, en face on n'a pas de solution. Même s'il y a une mobilisation , çà n'arrive pas à nous aider à faire le pas ... ».

Cette année encore, ils parcourent la France entière pour sensibiliser la population, avec le sentiment que « pas grand chose n'a changé ». Lutter contre les discriminations est l'affaire de tous. Aujourd'hui, des parents, principalement des mamans, osent prendre la parole, à l'instar des  du Petit-Bard/Pergola, regroupés en collectif depuis 2015.

Le 15 décembre, les Marcheurs de l'Egalité se retrouveront à Bruxelles (Belgique), dernière étape de leur périple contre le racisme.

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

    Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont marqués*

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>