Date de publication : 12 avril 2017 J'aime ( 0 ) Je n'aime pas ( 0 ) Vus : 586
Description :

Ils sont soudanais, maliens ou encore guinéens, réfugiés à Montpellier. Ils ont participé à un tournoi de football au stade du père Prévost dans le quartier des Beaux Arts. La manifestation était organisée par l'association Football du Peuple en partenariat avec d'autres organismes s'occupant de migrants.

«Cela fait plusieurs années qu'on organise des tournois, on est ouvert à tout le monde. Et là avec le contexte actuel, on a nos liens avec le monde associatif, on a rencontré le CADA, le Café Solidaire, la CIMADE, on s'est dit pourquoi pas organiser un tournoi avec eux. On a eu vent des problèmes, des ennuis des migrants. Ils ne connaissent personnes, on s'est dit pourquoi ne pas les rassembler » explique Mathieu bénévole de l'association Football du Peuple. Mohammed est yéménite. Il a fuit son pays en 2011 à cause de la guerre. «Quand je suis arrivé ici, j'avais un contrat de travail pour être assistant de langue Arabe ». Aujourd'hui il participe à l'accueil de migrant et aux rencontres sportives. Il a gardé contact avec sa famille mais il toujours difficile de les joindre au téléphone. Il garde espoir de retourner un jour au Yémen.

Mohamed Camara est un jeune homme de vingt quatre ans. Passionné de football .«Ça  me fait du bien d'être là. J'ai fait connaissance d'autres personnes. J'ai connu d'autres associations qui s'occupent des migrants » indique-t-il dans un bon français. «Je suis là depuis un an et trois mois. Avant, j'étais en Italie. j'ai pas de famille en France. Pas de contact avec ma famille en ce moment ». Sadou a seize ans, vient de Guinée et veut étudier à Montpellier. Pour ce serait une aubaine.

Ce tournoi de football est un instant de répit dans leur vie de réfugiés. Un moment pour oublier les démarches et autres tracas quotidiens.

Café solidaire à Montpellier

Le Secours Catholique de Montpellier organise tous les vendredi après-midi de 14 à 17 heures un «café solidaire» pour accueillir les demandeurs d'asile  et réfugiés politiques.

 

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

2 commentaires

  • estrella Hernandez 12 avril 2017à6:30

    super, super
    trop reportages comme celui là !!!

    Répondre
  • estrella Hernandez 12 avril 2017à6:31

    trop bien !!!
    enfin on pale d’eux !! des réfugiés !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

    Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont marqués*

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>