Juan MASSENYA : Construire son identité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Juan Massenya, journaliste, animateur et réalisateur de télévision française nous a accordé un entretien à KainaTv. Interrogé par Sonia Batista, Reporter Citoyen Numérique, il évoque dans cette troisième partie la société et la notion d’identité.

En 2014, Juan Massenya réalise, en compagnie d Michel Royer, un documentaire intitulé « Banlieusards, 40 ans à Chantelpu le Vignes. Il parle de l’histoire de notre pays, de l’histoire du quartier et de,la ville où il a grandit. Chanteloup le Vignes est situé dans les Yvelines  à trente kilomètres de Paris. En 1973, ce petit village d’agriculteurs se voit imposer par l’Etat la construction d’une cité HLM en plein milieu de ses champs. « Dans ce  documentaire, j’ai voulu inverser les regards » avance-t-il. Juan pose également une critique sur la société : « Je veux expliquer comment on est passé d’une promesse républicaine, l’accès au savoir, à l’éducation, au confort matériel à la consommation où tout ce monde se retrouve dans le même quartier. Les Noirs avec les Noirs, les Arabes avec les Arabes et le Blancs avec les Blancs ». « A un moment, il y a eu un dysfonctionnement. Un désintérêt de notre part et de la part de nos élites politiques » concède le réalisateur.

« Vous êtes les citoyens de demain »

Aujourd’hui, il lance un constat. « Les jeunes  courent derrière une identité du passé au lieu de se construire ou d’accepter cette nouvelle identité. On va rechercher ce passé car c’est plutôt rassurant ».

 » Banlieusards, 40 ans à Chanteloup les Vignes  » est visible sur Viméo et sur le site de INA.fr

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Fermer le menu