Montpellier : « La mère » , Nourdine Bara adapte sa nouvelle.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

L’an dernier, Nourdine Bara et Juliette di Scala ont réalisé ensemble un court-métrage. Intitulé « La mère » ce petit film de onze minutes est tiré de la nouvelle « Tous ceux qui errent » de Nourdine Bara.

Même si très peu de personnes ont assisté à la première projection privée du court-métrage en décembre dernier, tous sont unanimes : «C’est plutôt une réussite». Nourdine Bara et Juliette di Scala, les deux co-réalisateurs ont de quoi être fiers. Le film raconte l’histoire d’un fils lié à la mère. Une mère maghrébine qui trouve difficilement sa place, tourmentée par des relents racistes.

Depuis plusieurs années, Nourdine Bara écrit, raconte des histoires. Qu’il a porté au théâtre dans un premier temps, puis à l’écran plus récemment. Juliette di Scala, ayant reçu une formation de comédienne à Montpellier il y a quelques années, se retrouve depuis peu à la direction d’acteurs.

Ils font partie de la nouvelle génération de réalisateurs dans notre région. Une riche expérience qui les conduit à retravailler ensemble à l’avenir.

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Fermer le menu