Montpellier, La Paillade : Le Cap dou Mail rénové pour 12 millions d’euros.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Les travaux de réhabilitation de la résidence Cap dou Mail, située sur l’avenue Louisville à La Paillade, ont duré deux ans. Au total, 276 logements du Parc ACM Habitat sont concernés.

 
Soleil de plomb, température caniculaire. Mais l’ensemble des officiels, Philippe Saurel le maire de Montpellier et président d’ACM Habitat, Pierre Pouëssel préfet de l’Hérault en tête, les élus de la Ville et bien sûr les résidents du Cap dou Mail. Tous présents pour l’inauguration  de la réhabilitation de la résidence. Ces deux dernières années, les façades du bâtiments ont opéré une sacré métamorphose. «C’était un chantier très complexe, résume Robert Cotte le vice-président d’ACM Habitat. Avec une phase d’information des locataires pour expliquer ce qui allait être fait à la fois dans les parties communes et dans chaque appartement». Il a fallut d’abord installer des nacelles et faire tomber les anciens balcons. Puis, ouvrir un passage entre l’allée du Grand Mail et le parking de l’autre côté du bâtiment. La construction date de 1977. L’immeuble est édifiée sur dix étages abritant des logements sociaux du T1 ai T5 pour une surface habitable totale de 16 523 mètres carrés.divers locaux commerciaux et associatifs ainsi que l’agence ACM Habitat Mosson et le poste de Police Nationale sont localisés côté Grand Mail. Nouvelles boîtes aux lettres, nouveaux escaliers, nouveaux éclairages publics. Tout a été reconsidéré.  L’objectif était de redonner une attractivité à l’ensemble patrimonial devenu obsolète. Donc mise aux normes, amélioration des conforts du logement. Ainsi, l’architecte de cette réhabilitation voulait «corriger les dysfonctionnements urbains et les erreurs de conception» de cet édifice d’une autre époque. Durant ces deux ans, les ouvriers remplacé, par exemples, les ballons électriques par des ballons thermodynamiques. Les sanitaires ont également  été changés. Mêmes si les résidents sont globalement satisfaits des travaux extérieurs pour ce qui est des intérieurs des appartements, c’est une toute autre histoire. Pour Mélissa, «il y a encore beaucoup de défauts. Ils ont abîmé les sols, fait des trous un peu partout… ». Optimiste, Momo habitant de la résidence Cap dou Mail depuis vingt-cinq ans, espère « garder l’environnement propre». L’ensemble des travaux aura coûté 12 380 000 Euros dont 1 619 195 Euros financés par l’ANRU et 1 794 820 Euros avancés par la Région Occitanie.
Avec 900 logements neufs en chantier et 760 autres en projet, ACM Habitat est l’un des offices les plus dynamiques en France.
 
JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Fermer le menu