Montpellier, La Paillade : Les enfants de DEMOS à l’Opéra Comédie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Mercredi 19 juin, tous les enfants du Projet DEMOS Montpellier donnaient leur dernière représentation à l’Opéra Comédie avant de partir en vacances. Parmi eux, nous retrouvons les treize petits musiciens de la Paillade.

« Le jour où ils ont reçu leurs pupitres, il y a un enfant qui m’a dit « C’est le plus beau jour de ma vie » . Chose qu’il n’avait pas dite le jour où il avait reçu son instrument. On se rend compte que la musique commence à prendre un sens un petit peu différent dans leur mental » nous relate Marisol Rivas-Navarro, référente du Projet DEMOS (Dispositif d’Education Musicale et Orchestrale à vocation Sociale)  pour le quartier de la Paillade. Depuis deux ans déjà, les treize enfants apprennent la musique deux fois par semaine au centre social l’Ile aux Familles sous la houlette de deux musiciens professionnels. Les enfants, âgés de huit à dix ans, font partie du groupe « bois« . C’est-à-dire qu’ils jouent de la flûte, du basson et du hautbois. Les progrès sont remarquables. Une fois par mois, il rejoignent les autres groupes au Conservatoire de Montpellier pour une grande répétition. Cette année, ils ont reçu la partition de la IX symphonie de Beethoven. Comme tous les jeunes musiciens de DEMOS Montpellier.

A trois heures de la représentation, dans les coulisses de l’Opéra Comédie, Kelly, Maïssa, Rayan, Adam et les autres sont surexcités. Ils sont aussi impressionnés par la grande salle mythique. Derniers réglages sur la scènes « avec les pros » pour ces quatre-vingt-dix petits musiciens. Ce soir, leurs parents vont juger leur prestation.Le concert commence par l’exécution du Tari Saman, cette danse indonésienne originaire de l’Île de Sumatra. Elle se pratique à en ligne et à genoux. La musique est essentiellement celle des percussions corporelles et des chants. Puis, tout le monde s’installe devant Jérôme, le chef d’orchestre avec son instrument.

En France, il existe trente-sept troupes de DEMOS dont sept à Montpellier disséminés dans plusieurs quartiers. C’est un programme de démocratisation culturelle. Depuis 2010, DEMOS vise à favoriser l’accès à la musique classique aux enfants des quartiers prioritaires. Il est initié et  coordonné par la Cité de la musique philharmonique de Paris.

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Fermer le menu