Montpellier : Les Internationales de la Guitare reviennent

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Cette année encore, le festival des Internationales de la Guitare propose une programmation culturelle et musicale de qualité du 14 septembre au 12 octobre 2019.

Il faut préserver chez les jeunes le goût de faire de la musique”, assure Valérie Travier, directrice régionale adjointe à la Drac Occitanie, avant d’ajouter que “la guitare est une très bonne médiatrice vers la culture ». Eclectisme et popularité sont les mots d’ordre de cette 24e édition. Et pour la première fois de son histoire, le festival bénéficie du label Sud de France. “Notre région a besoin de l’investissement culturel”, indique Talaat El Singaby, directeur général et fondateur des Internationales de la Guitare. “Le festival s’articule autour de trois axes : la culture, le sociétal et le côté économique”.

Autre nouveauté, trois nouvelles communes rejoignent le cercle de la programmation : la Grande-Motte, Saint-Georges-d’Orques et Marvejols. Cette année, les Internationales de la Guitare consacrent la musique méditerranéenne. Le groupe El Gusto sera à l’honneur pour un concert à l’Opéra Comédie le mercredi 2 octobre à 20 h 30. Il s’agit du célèbre orchestre Chaâbi algérois (Algérie) composé de vingt-cinq musiciens. “C’est l’histoire de ces hommes, juifs et musulmans, séparés par les événements il y a cinquante ans et réunis aujourd’hui par la passion de la musique”, raconte Talaat El Singaby. D’ailleurs, le lundi 30 septembre, le cinéma Diagonal projettera le documentaire El Gusto à 19 h 50. La projection sera suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Safinez Bousbia. Le festival accueille également, entre autres, la formation de musique traditionnelle égyptienne « Takht », la création Swing Manouche…

Les Internationales de la Guitare proposent des actions sociales et citoyennes. Le festival tisse un lien étroit avec les populations du territoire en organisant des actions socio-culturelles depuis le début. Il sera présent à Béziers et à Lunel auprès de publics prioritaires.

Le festival en quelques chiffres : Cette nouvelle édition réunit deux cents artistes de quatorze nationalités.

Dix-neuf communes intéressées. Trente-cinq bénévoles et soixante techniciens pour vous faire vivre ce grand événement durant quatre semaines.

JEAN-FABRICE TIOUCAGNA

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Fermer le menu